Position autour Jabhat al Nusra, ses semblables et les attentats suicides

Traduction du texte: à Jabhat al Nusra et ses semblables: nous leur disons traitre à ceux qui tue leur peuple

Bustan Qasr, Alep, 5.10.2012

Le groupe salafiste  al Jabhat al Nusra lil ahl al Sham ( le front du soutien pour le peuple syrien) a vraisemblamement encore frappé à Hama, le lundi 5 novembre 2012, tuant plus de 50 personnes. Le groupe salafiste n’est pas à son premier attentat tuant de nombreux civils et/ou des membres des services de sécurité ou de l’administration d’états. Ce groupe reste encore marginal, comme les autres groupes salafistes, mais leur importance ne cesse de monter grâce à l’aide financière apporté par des pays du Golfe, tandis que les militants de l’ASL manquent de moyens et de financement. Ce soutien s’inscrit dans la volonté des pays du Golfe de faire avorter cette révolution populaire pour la transformer en guerre sectaire.

Après une brève présentation de Jabhat Nusra, nous expliquerons pourquoi nous nous opposons aux attentats suicides perpétrés par ce dernier et ou autres et surtout pourquoi cela n’aide pas à la victoire de la révolution.

Jabhat Nusra origines et évolutions

Le groupe al Jabhat al Nusra veut la fin du régime Assad, mais ne s’inscrit pas dans la dynamique du mouvement populaire syrien pour la dignité, la liberté et l’égalité. Le groupe islamiste veut au contraire mettre en place par la force un Etat islamique suivant un programme salafiste, refusant donc les mots d’ordre et l’esprit de la révolution.

Le groupe Jabhat al Nusra est apparu sur la scène syrienne fin  janvier 2012 dans une vidéo appelant au Jihad contre le régime et en tenant des propos ouvertement sectaire. Le groupe s’identifie comme le défenseur de la communauté sunnite face à l’ennemi alaouite et ses agents shiites.

De nombreux supporters d’Al Qaida ont tout de suite salué le discours et futurs actions de ce groupe. Ce groupe a aussi la particularité d’être composé de nombreux islamistes étrangers, animés d’une idéologie sectaire en opposition avec le message unificateur “le peuple syrien est un et uni” de cette révolution populaire.

Dans la sélection des cibles tel que les immeubles gouvernemtales dans des quartiers urbains surpeuplés  ou la tactique, utilisation d’attentats suicides, ce groupe a plus en commun avec les groupes d’Al Qaeda en Irak que les groupes armées de l’opposition syrienne.

Il est vrai que Jabhat al Nusra a participé à l’offensive dans la ville d’Alep cet été aux côtés d’autres forces de l’opposition armée pour libérer la ville de l’armée du régime, mais sans succès malheureusement jusqu’à aujourd’hui, malgré la libération de quelques quartiers.

Cela n’enlève pas le caractère réactionnaire et sectaire de ce groupe en opposition totale avec les origines et les raisons de ce soulèvement populaire et qui veut détourner cette révolution populaire en guerre sectaire, ce que nous refusons et condamnons complètement.

Attentats suicides

Tout d’abord, nous précisons que nous sommes pour la résistance armée populaire en coordination avec le mouvement populaire pour mettre fin à ce régime. La résistance armée est un droit inaliénable à tout peuple en lutte pour son autodétermination et ou en lutte contre l’oppression dont il fait face. La résistance armée du peuple syrie est venu comme une réponse à la violence et la répression terrible et totale du régime contre le peuple syrien en lutte pour sa liberté et dignité.

Cette réalité est par contre différente  des attentats suicides touchant de nombreux civils et des administrations de l’Etat. Tout d’abord, comme exprimé par des nombreux syriens du mouvement populaire nous rejoignons ce mot d’ordre : qui tue son propre peuple est un traitre.

Deuxièmement et c’est le plus important, quelle attitude avoir face à ces actions et aident elles la révolution? Nous ne nions pas que ce soit la violence du régime qui peut engendrer, dans bien des cas, ces actes terribles et c’est le régime qui est le premier responsable de cette situation.

Néanmoins nous ne pouvons que suivre les paroles du révolutionnaire russe Trostky, acteur important de la révolution russe et fondateur de l’armée rouge, qui considérait la tactique du terrorisme individuel comme inopérante pour les taches de la lutte libératrice du prolétariat ou des peuples opprimés. Il affirmait comprendre le caractère inévitable de ces actes convulsifs de désespoir et de vengeance[1].

L’ampleur des crimes du fascisme, disait Trotski, est si montreuses que cette soif de vengeance, même si elle est justifiée, ne peut être étanchée par l’assassinat de bureaucrates  fascistes isolés. Il en est de même dans le cas syrien, les attentats suicides contre des bureaux de l’Etat et services de sécurité ne pourront mettre fin à nos désirs de vengeance face à ce régime barbare ni même nous permettre de le renverser.

Trotsky disait que « ce n’est en effet pas un vengeur isolé qui peut libérer les opprimés, mais seulement un grand mouvement révolutionnaire des masses, qui ne le laissera rien subsister du système d’exploitation de classe, de l’oppression nationale et de la persécution raciale ». En effet, seul un mouvement de masse pourra permettre une nouvelle Syrie, une Syrie libre, démocratique sociale et égalitaire.

Conclusion

Le peuple Syrien a déjà dans sa très grande majorité condamné ce genres d’actions, de mêmes que certains groupes de l’ALS et ou liés à ce dernier. Mais cela doit  également nous rappeler la place fondamentale de la place fo du mouvement populaire, pacifique et armée, dans la lutte conjointe contre le régime. C’est en effet la lutte des millions d’opprimés syriens qui permettra la chute du régime et de son système et non les actions et l’idéologie sectaire et réactionnaire du groupe Jabhat el Nusra et ou autres qui divisent le mouvement populaire et affaiblit notre lutte. La coordination des deux résistances populaires est fondamentale pour la route vers la victoire.

Nous finirons sur ces mots du révolutionnaire Trostky qui sonne d’une actualité grave pour nous syriens et syriennes en luttes pour la liberté et la dignité : « seule le renversement de toutes les formes d’esclavage, la complète destruction du fascisme, seul l’exercice de l’impitoyable justice du peuple contre les bandits et gangsters contemporains  peuvent apporter une satisfaction réelle à l’indignation du peuple »[2].

Oui seule la chute du régime Assad et de son système terrible satisfera notre indignation !

Version anglaise et arabe de l’article disponible sur le blog:
https://syriafreedomforever.wordpress.com/2012/11/19/%D9%85%D9%88%D9%82%D9%81-%D9%88-%D8%AA%D8%A3%D9%85%D9%84%D8%A7%D8%AA-%D8%AD%D9%88%D9%84-%D8%A7%D9%84%D8%AC%D8%A8%D9%87%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%86%D8%B5%D8%B1%D8%A9-%D9%88-%D8%A3%D8%B4%D8%A8%D8%A7%D9%87/


[1] Trostky L. (1939 Janvier 30) Pour Grynszpan. Contre les pogromistes fascistes et les brigands staliniens

[2] Trostky L. (1939 Janvier 30) Pour Grynszpan. Contre les pogromistes fascistes et les brigands staliniens

One thought on “Position autour Jabhat al Nusra, ses semblables et les attentats suicides

  1. Pingback: Deux ans après, la Syrie ou la lutte permanente | Syria Freedom Forever – سوريا الحرية للأبد

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s