Déclaration de solidarité avec la révolution syrienne

10448203_265248700346625_5247276701706961090_n

Déclaration de solidarité avec la révolution syrienne

Pour signer cette déclaration, merci d’envoyer un couriel à: srsbases@gmail.com

Alors que les syrien.ne.s commémorent le premier anniversaire des attaques chimiques du régime Al-Assad sur Al Ghouta, qui a causé la mort de plusieurs centaines de personnes, nous les soussigné.e.s, manifestons notre solidarité avec les millions de syrien.ne.s qui luttent pour la dignité et la liberté depuis mars 2011. Nous appelons les peuples du monde à agir en faveur de la révolution et de ses objectifs, exigeant la fin immédiate de la violence et la fin du régime illégitime d’Al-Assad.

À la date du premier anniversaire des attaques, le 21 août, nous appelons les partisan.ne.s de la révolution syrienne, et des soulèvements régionaux et mondiaux pour la liberté, la dignité et la justice sociale, à organiser des manifestations pour dénoncer les atrocités, la désinformation, les mensonges et silences couverts de honte, et faire preuve de solidarité, à la fois politique et matérielle, avec les efforts en cours des mouvements de base en Syrie.

Les révolutionnaires syrien.ne.s ont continué à lutter pour la liberté, malgré les nombreux obstacles auxquels ils/elles sont confronté.e.s. Pour tuer la révolution, le régime syrien a poursuivi quatre stratégies: 1) la militarisation des révoltes par une longue campagne de six mois de répression violente des protestations pacifiques 2) l’islamisation de l’insurrection en ciblant les groupes laïques et en renforçant les djihadistes, 3) le détournement du conflit vers une logique sectaire par le recrutement d’un nombre croissant de combattants chiites de l’étranger, couplé avec le ciblage des zones sunnites, et 4) l’internationalisation de la guerre en invitant l’Iran et la Russie à jouer un rôle central. Au même temps, des pays comme les États-Unis, l’Arabie Saoudite et le Qatar ont soutenu des groupes réactionnaires pour miner la révolution populaire.

Le cas des « Douma4 », campagne pou demander la libération de l’activiste révolutionnaire Razan Zeitouneh et 3 autres de ses camarades, montre également que les révolutionnaires syrien.ne.s se battent sur deux fronts. Quatre activistes courageux/ses, travaillant pour le Centre de documentation des violations, ont été enlevé.e.s en décembre 2013 par des inconnus, masqués et armés, censés appartenir à des groupes islamistes. Ces activistes ont été ciblé.e.s parce qu’ils/elles ont dénoncé régulièrement tout forme de tyrannie et les violations des droits de l’homme, indépendamment de l’auteur. Leur prise en otage est un rappel que la révolution syrienne n’est pas seulement contre la dictature d’Al-Assad, mais aussi de plus en plus contre les groupes réactionnaires et opportunistes qui s’opposent aux objectifs de la révolution : la démocratie, la justice sociale et la fin du sectarisme.

Le premier anniversaire des attentats chimiques est l’occasion de réaffirmer l’importance du processus révolutionnaire, non seulement en Syrie mais aussi dans l’ensemble du monde arabe. La lutte des syrien.ne.s contre la dictature, le djihadisme global et l’impérialisme d’où qu’il vienne, ne devrait pas être considérée comme quelque chose de local ou même de régional. Elle fait partie d’un moment insurrectionnel où le monde est devenu le champ de bataille. Les nouveaux développements en Irak, et la reprise de la guerre contre Gaza, ont montré que le sort de la révolution syrienne est reliée à la situation dans toute la région. La lutte des syrien.ne.s pour la dignité, la liberté et l’autodétermination ne peut être dissociée de la résistance historique contre le sionisme, les luttes égyptiennes contre le despotisme militaire, le soulèvement bahreïni contre la dictature, la lutte des kurdes pour l’autodétermination, celle des zapatistes et d’autres populations autochtones contre le racisme et le néolibéralisme, ou les massifs soulèvements ouvriers sur tous les continents contre les exigences d’austérité entraînées par la crise.

La révolution en Syrie est à un carrefour, et les révolutionnaires syrien.ne.s sont dans le besoin désespéré de soutien dans leur lutte sur plusieurs fronts. Une victoire pour les différentes contre-révolutions rendrait permanent le plus grand nettoyage ethnique de notre siècle, laisserait le pays en ruines, et déstabiliserait gravement la région et le monde. Cependant, une révolution réussie en Syrie déclencherait les aspirations révolutionnaires longtemps réprimées dans le monde arabe et au-delà.

Syrian Revolution Support Bases

One thought on “Déclaration de solidarité avec la révolution syrienne

  1. Pingback: SYRIA: Statement of solidarity with the Syrian revolution | Tahrir-ICN

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s