Guy Mettan, ou le moralisateur borgne…

12032921_889115984505951_6018974733552782410_oDans sa dernière chronique du mardi 27 octobre (1), Guy Mettan (2) vient, une nouvelle fois, au secours de l’état russe dirigé par Poutine. Je veux tout d’abord préciser que je partage son souci de dénoncer l’hypocrisie des Etats occidentaux dans leurs condamnations des violations des droits humain ou contre l’intervention russe en Syrie, alors que ces mêmes états pratiquent des actions similaires ou soutiennent également des régimes autoritaires qui leur sont alliés.

Le problème ne se situe pas là, mais dans les tentatives répétées dans les chroniques de Guy Mettan de justifier la nature autoritaire de certains régimes, notamment russe ou chinois, par une forme de relativisme culturel ou d’orientalisme. Ainsi, M.Mettan explique les différentes formes de gouvernance dans ces pays comme étant la conséquence de différences culturelles. Dès lors, nous autres « occidentaux », ne pouvons pas comprendre la nature différente de ces régimes autoritaires… Cette position orientaliste fait penser que la démocratie libérale ou les droits démocratiques et sociaux seraient des valeurs proprement occidentales, et non le résultat de luttes politiques et socio-économiques des classes populaires dans le développement du capitalisme dans cette région géographique, tandis que les autres, le reste du monde, ne seraient bon qu’à une forme de despotisme particulier à chaque pays ou région propre à leurs cultures. Les mouvements démocratiques et sociaux de ces pays demandant plus de liberté et justice sociale ne seraient dès lors que des mouvements qui s’inspirent des valeurs occidentales et qui seraient forcément soutenus en sous main par des Etats occidentaux comme en Ukraine, Syrie et Libye. Ces mouvements ne sont donc pas vus comme des mouvements endogènes voulant améliorer les conditions démocratiques et sociales dans leurs sociétés soumises à des régimes autoritaires. Il semblerait donc que selon Guy Mettan, ce seraient uniquement les occidentaux qui seraient capables de ce genre de revendications…

Revenons sur sa dernière chronique qui affirme que les bombardements russes ne visent que les islamistes et non les civils syriens. Il suit en tout point la propagande de l’Etat russe autour de la « guerre contre le terrorisme » qui n’est qu’un prétexte au soutien politique et militaire au régime Assad, pour écraser toute forme d’opposition. L’état russe avait utilisé un discours similaire en Tchétchénie dans le passé. La plupart des cibles sont des civils et des factions de l’Armée Syrienne Libre (ASL) réellement existante. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme a décompté 595 morts jusqu’au 29 octobre, dont 279 de l’ASL et islamistes alliés au Jabhat al Nosra, branche syrienne d’al-Qaïda, 131 jihadistes du groupe Etat Islamique (EI) et 185 civils dont 46 femmes et 48 enfants. En plus de ces chiffres, environ 100 000 civils ont déjà du fuir leurs régions du fait des bombardements russes. Les bombardements russes ont également détruits un dizaine d’hôpitaux au minimum, tandis que des médecins et patients ont été tués dans ces raids. Vous avez dit « prétendument civils »…

Les bombardements ont même profité, à certains endroits, à l’EI. Celui-ci a en effet pris position le 10 octobre à la lisière d’Alep, grâce à une percée éclair contre des factions de l’ASL déboussolées par les frappes russes les visant principalement.

Il est également intéressant de noter que Guy Mettan, si prompt à dénoncer les interventions étrangères des Etats occidentaux, ne trouve rien à redire de l’intervention russe en Syrie à part qu’elle « ne relève pas de la charité désintéressée ». De plus, Guy Mettan oublie de mentionner que les raids de l’aviation russe se font avec la collaboration directe des Etats Unis et d’Israel. Ces derniers sont informés des bombardements russes pour éviter notamment que l’aviation militaire US ne soit active dans l’espace aérien syrien durant leurs opérations.

Il oublie aussi de mentionner que les Etats Unis ont visé le groupe de l’EI et Jabhat Al Nusra, qui ont respectivement perdu 3276 et 145 soldats (dont je ne vais pas pleurer la perte), même si l’intervention des Etats-Unis en Syrie reste faible il est vrai. Il oublie surtout de parler de la résistance populaire des révolutionnaires syriens (arabes et kurdes), civils et armés, contre les groupes fondamentalistes islamistes réactionnaires en plus de son opposition au régime. Non aucune mention de ces personnes les plus aptes de mettre fin à l’EI et Jabhat Al Nusra.

L’indignation sélective de Guy Mettan à s’opposer aux mauvaises bombes des Etats Unis tout en célébrant les bonnes bombes russes lui fait perdre toute crédibilité.

Notre boussole politique ne devrait pas être Washington ou Moscou mais l’indignation des peuples en lutte.

Joseph Daher

4 novembre 2015

  1. http://www.lecourrier.ch/133715/al_qaida_ce_cher_ami
  2. Guy Mettan est un double national suisse et russe, et double président du Club suisse de la presse et de la Chambre de commerce Suisse-Russie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s