ASSASSINATS DE FEMMES ET DE PERSONNES LGBTIQ EN IRAQ

L’Iraq a connu ces dernières semaines une série d’assassinats de femmes, commis par des milices fondamentalistes islamiques. Les assassinats ont visé des personnes qui ont participé aux manifestations qui secouent depuis plusieurs mois la ville de Bassora au sud de l’Iraq. Parmi les victimes, Souad al-Ali, militante féministe, Hajar al Youssef, un médecin ayant soigné des manifestant·e·s blessé·e·s, et une célèbre mannequin de 22 ans, Tara al-Fares. Deux personnes soupçonnées d’être homosexuelles ont aussi été assassinées ces dernières semaines.

Le meurtre d’un jeune garçon de 15 ans en pleine rue a lui aussi été très médiatisé dans le pays. Le criminel a même documenté son acte en publiant une vidéo sur les réseaux sociaux. Dans le cas d’un autre assassinat, le meurtrier a déclaré qu’il voulait « nettoyer sa ville ».

Personne n’a été condamné pour ces meurtres. Même si la quasi-totalité de ceux visant des femmes et des personnes LGBTIQ a eu lieu en plein jour et en public. Il ne s’agit pas de cas individuels, mais bien d’une politique organisée par des milices fondamentalistes islamiques soutenues par le gouvernement irakien pour imposer un modèle de société autoritaire et patriarcal.

Joseph Daher

Article publié dans le journal de solidaritéS: https://www.solidarites.ch/journal/d/article/8891?fbclid=IwAR2qc49eHx1euvN-O4Fo_dbpFbD8YEgrpQWhNIhU_WZQU_UuGurYh7WjV00

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s