Turquie, LA RÉPRESSION SE POURSUIT CONTRE LE HDP

Une nouvelle campagne de répression s’abat sur le HDP (Parti démocratique des peuples) et contre les forces démocratiques et progressistes en Turquie. Stéfanie Prezioso lance un appel de solidarité.

Le vendredi 25 septembre, une nouvelle vague d’arrestations a frappé le HDP (Parti démocratique des peuples). Dans sept provinces de Turquie, 82 personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles des maires, des ancien·ne·s député·e·s et des militant·e·s. Ceci sous le prétexte qu’ils·elles avaient participé à une manifestation de soutien à la ville de Kobané, au Kurdistan syrien, en 2014. Pour rappel, la cité était alors assiégée par les djihadistes de l’État Islamique. De plus, ils·elles sont accusé·e·s de « tentative de coup d’État moyennant les réseaux sociaux ».

Certain·e·s avaient déjà été arrêté·e·s, jugé·e·s et acquitté·e·s pour les mêmes faits. Les demandes d’enquête parlementaire pour établir la vérité sur les manifestations qui avaient fait 43 morts, principalement des membres du HDP, ont toutes été rejetées par le gouvernement autoritaire de l’AKP (parti d’Erdogan) et de son allié d’extrême droite fascisant du MHP. Depuis 2014, la répression contre le HDP est continue. Les dirigeant·e·s du parti sont emprisonné·e·s. Les maires et co-maires du Sud-est de la Turquie destitué·e·s et remplacé·e·s par des administrateurs de l’AKP au mépris du choix démocratique des populations locales.

C’est sans oublier la mort de l’avocate Ebru Timtik à la fin août 2020 après 238 jours d’une grève de la faim motivée par le seul souhait d’obtenir un procès équitable. Elle avait été condamnée à la prison, en 2019, pour appartenance à une « organisation terroriste ».

Toutes ces violations des droits humains en Turquie s’inscrivent dans une longue série d’offensives répressives contre le HDP et le mouvement national kurde, mais aussi contre l’ensemble des institutions et acteurs·trices qui luttent contre l’autoritarisme du gouvernement d’Erdogan.

Il faut absolument affirmer notre solidarité internationaliste avec les membres du HDP arrêté·e·s, et tou·te·s les démocrates et progressistes emprisonné·e·s en Turquie à cause de leurs opinions et activités politiques.

Dans ce cadre, notre camarade et conseillère nationale Stéfanie Prezioso a lancé un « Appel pour la remise en liberté des plus de 80 responsables du HDP incarcérés arbitrairement » signé par de nombreux·euses conseillers·ères nationaux·ales et élu·e·s locaux·ales dans lequel ils et elles condamnent « fermement ces arrestations et demandent la libération immédiate des personnes concernées ».

Soutien au HDP ! Libération de tou·te·s les prisonniers·ères politiques !

Joseph Daher

Article publié dans le journal solidaritéS

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s