Introduction du livre de Joseph Daher : Le Hezbollah Un fondamentalisme religieux à l’épreuve du néolibéralisme

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Le Hezbollah a été fondé en 1985 durant une période d’intense crise politique caractérisée par la guerre civile et l’invasion du Liban par Israël en 1982. Il fut d’emblée créé comme un mouvement politique islamique mettant l’accent sur la résistance armée contre Israël et basé dans les territoires peuplés par les populations chiites du Liban. Depuis des années, le Hezbollah est apparu pour beaucoup – tant au Liban que dans le monde arabe – comme la seule force capable de résister aux agressions israéliennes et à la mainmise occidentale et de leurs alliés, les monarchies du Golfe, sur le pays. À la suite des différentes guerres d’agression israéliennes contre le Liban, et plus particulièrement l’invasion de 2006, le Hezbollah est devenu célèbre en raison de sa force militaire disciplinée, de ses moyens propagandistes et de son aptitude à résister efficacement à l’État d’Israël. Dans les manifestations qui se sont déroulées en 2006 dans les principales capitales arabes, on brandissait les portraits de Hassan Nasrallah, le secrétaire général du mouvement. Même dans les monarchies du Golfe, où règnent des régimes traditionnellement hostiles au Hezbollah, des figures importantes, certes minoritaires, comme le riche homme d’affaires koweïtien Nasser Al-Kharafi, avaient, après la guerre de 2006, publiquement encensé le groupe (Farid, 2001 ; Wehbe, 2011)1.

Continue reading

Advertisements

Tunisie: DES LUTTES ET DES MOBILISATIONS SOCIALES PERMANENTES

Le 17 janvier, une grève générale a été massivement suivie à travers le pays. Huit ans après la révolution, les Tunisien·ne·s connaissent toujours la pauvreté et le chômage tandis que leur gouvernement se plie aux politiques d’austérité du FMI.

A l’appel de la puissante centrale syndicale de l’UGTT, plus de 677 000 travailleurs·euses ont manifesté pour l’augmententation des salaires des employé·e·s du secteur public. Cette grève était la plus importante depuis l’assassinat du député et militant de gauche du Front populaire, Chokri Belaid, en février 2013. Elle a paralysé le pays en touchant l’aéroport, les ports, les écoles, les hôpitaux, les médias publics et les bureaux du gouvernement.

Continue reading

TRUMP, ERDOGAN ET LES MENACES SUR LES KURDES

Mi-décembre, Donald Trump a annoncé le retrait immédiat (en 30 jours) des troupes états-uniennes de Syrie, déclarant qu’elles avaient pu vaincre le groupe djihadiste de l’État islamique (EI).

De nombreux responsables américains ont critiqué la décision de retirer les troupes de Syrie. Le secrétaire à la Défense, Jim Mattis, et le chef d’État–Major du Pentagone, Kevin Sweeney, ont démissionné en signe de protestation. Selon eux, cette décision va non seulement à l’encontre de la lutte antidjihadiste, mais aussi de la priorité numéro un de Washington dans la région, qui est de contrecarrer l’influence de l’Iran.

Continue reading

Les laïcs, la laïcité et le soulèvement populaire syrien (2e partie)

La deuxième partie de cet article de Joseph Daher examine les stratégies de survie déployées par des acteurs laïcs de l’opposition syrienne alors que les forces fondamentalistes islamiques gagnaient du terrain sur les scènes militaire et politique. L’auteur analyse également les avantages et les dangers dans l’utilisation du terme «État civil» (Dawla al-madaniyya) qui avait pour objectif de trouver un compromis entre ces idéologies contradictoires.

On pourra lire la première partie ici.

Continue reading

عام من الجرائم والإنتهاكات من قبل الإحتلال التركي وفصائله في عفرين – A year of crimes, violations and massacres by the Turkish occupation in Afrin

عام من الجرائم والإنتهاكات من قبل الإحتلال التركي وفصائله في عفرين –

A year of crimes, violations and massacres by the Turkish occupation in Afrin Continue reading

Publication of Adopt a Revolution: Reconstructing Syria: Risks and side effects Strategies, actors and interests

Reconstructing Syria: Risks and side effects
Strategies, actors and interests

Summary

Introduction

Dr. Joseph Daher – Reconstructing Syria: How the al-Assad regime is capitalizing on destruction

Jihad Yazigi – Reconstruction or Plunder? How Russia and Iran are dividing Syrian Resources

Dr. Salam Said – Reconstruction as a foreign policy tool

Alhakam Shaar- Reconstruction, but for whom? Embracing the role of Aleppo’s displaced

Dispossessed and deprived:
Three case studies of Syrians affected by the Syrian land and property rights

 

To read the document, follow the document below:

https://www.adoptrevolution.org/wp-content/uploads/2019/01/Reconstruction_Web-EN_Final.pdf?fbclid=IwAR2E1G-r5Nkb8lF4qQR6HPtiBcpJ9TYCk7ob7Sk8cSkQv_xs-jsXB8BpZH4