Marxisme, processus révolutionnaire et fondamentalisme islamique (2e partie)

Article publié sur le site de contretemps: https://www.contretemps.eu/marxisme-revolutionnaire-fondamentalisme-islamique-2/

Nous publions ici la seconde partie d’un article de Joseph Daher consacré aux rapports de la gauche aux mouvements fondamentalistes islamiques, à la lumière de la théorie marxiste. La première partie est à lire ici.

La géopolitique, le fondamentalisme islamique et les soulèvements populaires du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MOAN)

Les puissances impérialistes et régionales ont utilisé les fondamentalistes islamiques pour accroître leur influence et diminuer celle de leurs adversaires au Moyen-Orient. L’Iran a soutenu le Hezbollah au Liban et des organisations fondamentalistes islamiques chiites comme al-Da’wa en Iraq. L’Arabie saoudite a soutenu les FM jusqu’en 1991, puis divers mouvements salafistes après cette rupture. Le Qatar a remplacé l’Arabie Saoudite en tant que principal soutien des FM après 1991, tout en finançant d’autres organisations salafistes. Ces États capitalistes ne soutiennent pas les fondamentalistes pour des raisons religieuses, mais comme un moyen d’accroître leur pouvoir régional, d’affaiblir leurs adversaires, et de détourner ou de réprimer les mouvements sociaux démocratiques par en bas. Continue reading

Advertisements

Plans to rebuild Syria could be recipe for another war

Government strategy for rebuilding communities may set stage for another civil uprising

Continue reading

Marxisme, processus révolutionnaire et fondamentalisme islamique (1ère partie)

Article paru sur le site de Contretemps:http://www.contretemps.eu/marxisme-revolutionnaire-fondamentalisme-islamique/

Nous publions la première des deux parties d’une analyse de Joseph Daher qui vise à caractériser la nature des courants fondamentalistes islamiques, à la fois à travers leurs trajectoires histoires, les relations avec leurs sociétés respectives, avec les puissances impérialistes et leur inscription au sein du monde capitaliste.

Joseph Daher est militant et universitaire. Il est fondateur du blog Syria Freedom Forever, auteur de plusieurs articles pour Contretemps (notamment sur la révolution syrienne), et d’un livre intitulé Hezbollah, The Political Economy of the Party of God (Pluto Press, 2016). Cet article est paru initialement dans International Socialist Review.

Le processus révolutionnaire au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MOAN) a souffert d’une série de défaites et de revers après des débuts prometteurs en 2011. Les forces progressistes et démocratiques ont été ou sont écrasées par deux forces contre-révolutionnaires – les anciens régimes et divers courants du fondamentalisme islamique – et leurs soutiens impérialistes et régionaux. Les anciens régimes étaient et constituent la principale menace pour les soulèvements populaires. Parallèlement, les mouvements fondamentalistes islamiques doivent être considérés comme une force politique fondamentalement réactionnaire à travers toute la région.

Ce rôle contre-révolutionnaire nécessite une réévaluation d’une grande partie de la compréhension analytique de la gauche et de l’approche stratégique au fondamentalisme islamique. La gauche doit occuper une position indépendante des anciens régimes et des mouvements fondamentalistes islamiques, basée sur un programme en faveur de la démocratie, de la justice sociale, de l’égalité, de la libération et de l’émancipation des opprimées. Continue reading

What’s Happening in Raqqa, Idlib and in Syria

SYRIA-RAQA-CONFLICT

You may have seen the horrible photo of 34 day-old Samar Dofdaa that activists circulated recently. Her family is one of thousands under siege in Eastern Ghouta by Assad forces. The baby was skeletal and in obvious agony. She died the next day. While world attention has left Syria, civilian suffering continues, but so does the remaining popular resistance. Continue reading

Syria, the uprising and the media scene

17191048_767592326750112_5273620480634743604_n

The Syrian revolutionary process is a more thoroughly documented uprising than has ever been seen before in history, notably thanks to these democratic media.

Before the uprising Syria’s media were in the hands of the regime and dominated by the business figures linked to it. At the beginning of the uprising, there was a surge of new media actors linked to the protest movements and the democratic space they opened up.

The uprising allowed for a general process of politicization among the large sectors of society involved in the revolutionary process, reflected in the creation of new newspapers, websites, blogs, groups in social networks, and so forth.

Even now some of them still exist, despite the ongoing attacks and repressive actions on what is left of the protest movement, especially by the forces of Assad’s regime and their allies. The democratic protest movements have also suffered from the authoritarian practices of various Islamic fundamentalist forces.

Continue reading

Raqqa, Idlib et autres, la souffrance continue des populations civiles en Syrie

SYRIA-RAQA-CONFLICTLa guerre continue et les souffrances ne diminuent pas sur le terrain. L’aviation russe et syrienne ont intensifiés leurs bombardements depuis le mois de septembre en soutien aux campagnes militaires des troupes pro-régime assistées par des milices islamiques fondamentalistes chiites pro-iraniens et du Hezbollah dans plusieurs régions: Deraa, Deir ez-Zor, Hama, Homs, la Ghouta orientale, Idlib. Dans la région de la Ghouta orientale, plus de 1.100 enfants ont souffert ces trois derniers mois de malnutrition aiguë a indiqué l’Unicef. Cette zone est assiégée par les forces du régime depuis 2013. Continue reading

Initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage », la question de la burqa, islamophobie et féminisme

Le Comité d’Egerkingen a déposé le 15 septembre 2017 à la Chancellerie fédérale à Berne l’initiative populaire fédérale « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » avec 106’600 signatures attestées.

Le texte d’initiative a délibérément évité toute référence au voile intégral musulman, mais ne nous trompons pas la burqa est l’objet principal d’accusation et les populations musulmanes sont plus généralement la cible de ce projet. L’objectif des initiants est une nouvelle campagne de stigmatisation contre les personnes de confessions musulmanes. Les initiants avaient d’ailleurs présenté dans leur visuel de campagne en prremier lieu l’image de la femme voilée utilisée pour l’initiative contre la construction des minarets 2009, ensuite celle d’un hooligan.

Continue reading