Les laïcs, la laïcité et le soulèvement populaire syrien

Dans cet article publié en aout dernier Joseph Daher, analyse les tentatives de discréditer la contribution des laïcs syriens et syriennes à la révolution syrienne débutée en 2011. L’article offre également une perspective historique sur la signification du terme de laïcité et sur la manière dont le concept a été utilisé et instrumentalisé dans la bataille pour façonner l’avenir de la Syrie.

Publié il y a quelques mois en anglais et en arabe, cet article conserve une actualité, particulièrement après l’assassinat de deux figures de la révolution démocratique syrienne, Raed Fares et Hamoud Junaid dans la région d’Idlib par des hommes masqués, probablement membres du mouvement salafiste jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (anciennement Jabhat al-Nusra, ex Al-Qaïda). Cette organisation jihadiste avait été défendue par certains secteurs de l’opposition, et des chercheurs y compris, comme une « force révolutionnaire » ou pouvant être incluse dans les rangs de l’opposition.

Cela repose la question des alliances politiques dans le cadre de toute lutte, mais surtout du type de projet de société à défendre. Plus généralement l’assassinat de deux militants démocrates syriens montre à nouveau que les mouvements fondamentalistes religieux forment, avec les régimes despotiques, l’autre face de la contre-révolution. Comme l’avait dit Fares lui même : « La vérité est que les Syriens sont victimes de deux formes de terrorisme : le terrorisme d’Assad et celui de l’État islamique et d’autres extrémistes ».

La première partie de cet article examine le rôle des laïcs et de la laïcité dans le soulèvement populaire syrien mais aussi la manière de définir la laïcité, et réfute l’idée selon laquelle le régime Assad aurait historiquement aidé les forces laïques en Syrie. Continue reading

Advertisements

LA QUESTION PALESTINIENNE TOUJOURS SOUS ATTAQUE

L’affaire du séminaire censuré à la HEP rebondit. Dans une récente interview, Jacques Ehrenfreund a pointé du doigt l’historiographie militante. Mais quel ordre défend-il sous couvert de neutralité scientifique?

Au mois de juillet 2018, le séminaire de formation « 1948: connaître et enseigner la Nakba palestinienne » de la Haute école pédagogique (HEP) vaudoise, destiné à des enseignant·e·s d’histoire du secondaire, a été suspendu puis repoussé après l’intervention de la conseillère d’État socialiste Cesla Amarelle. L’affaire continue. Jacques Ehrenfreund, professeur d’Histoire des Juifs et du judaïsme à l’Université de Lausanne, était déjà intervenu pour appeler à un enseignement plus « équilibré », « avec des historiens spécialistes et pas des militants », mettant ainsi opprimé·e·s et oppresseur sur un pied d’égalité (Le Courrier, 24.10.2018). (1) Il est revenu à la charge dans une interview le 10 décembre. Continue reading

Etats Unis, LE «BOUCHER DE BAGDAD» PASSE L’ARME À GAUCHE

La mort récente de George H. W. Bush, ancien président des États-Unis, a suscité les hommages des classes dirigeantes de par le monde. Le temps de rappeler les politiques mortifères de son gouvernement.

On a parlé de lui comme d’un « grand homme d’État » et d’un « héros américain».

Continue reading

Eurovision PAS DE CHANSON POUR L’APARTHEID

Des artistes et des organisations culturelles palestiniennes et du monde entier ont appelé au boycott du Concours Eurovision de la chanson 2019, organisé par Israël. Cet État d’apartheid utilise ce genre d’événement pour détourner l’attention de ses crimes contre le peuple palestinien et de ses condamnations croissantes pour violation de droits humains.

Signez la pétition « Pas de chanson pour l’apartheid » de la section suisse de Boycott-Désinvestissement-Sanctions contre Israël jusqu’à la fin de l’apartheid et de l’occupation en Palestine (BDS)! L’objectif est de refuser que la redevance pour financer les médias du service public soit utilisée pour soutenir des politiques inhumaines, et de demander à la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SRG SSR) qu’elle se retire de la 64e édition de l’Eurovision de la chanson en Israël.

Joe Daher

À signer sur act.campax.org

Article publié dans le journal solidaritéS

https://www.solidarites.ch/journal/d/article/8976

Tunisie, DES MOBILISATIONS POLITIQUES ET SOCIALES PERMANENTES

Les Tunisiennes et Tunisiens continuent à se mobiliser en masse pour demander une plus grande égalité et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le 23 novembre, la Tunisie est devenue le premier pays arabe à adopter une loi sur l’égalité successorale entre hommes et femmes. C’est le résultat d’années de mobilisations et de luttes des organisations féministes tunisiennes (voir solidaritéS nº 332). Rappelons que l’inégalité dans l’héritage est l’une des causes majeures des disparités économiques entre femmes et hommes. Les Tunisiennes, par exemple, détiennent moins de 2% des terres alors qu’elles constituent près de 30% de la force de travail du pays. Continue reading

Syrie, ASSASSINAT DE DEUX MILITANTS

Les forces démocratiques du soulèvement populaire syrien sont toujours attaquées de toutes parts.

Le 23 novembre, des hommes masqués, probablement membres du mouvement salafiste jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (anciennement Jabhat al-Nosra, ex Al-Qaïda), ont assassiné les militants Raed Fares et Hamoud Junaid dans la région d’Idlib. Tous deux étaient des symboles de l’aspiration démocratique des classes populaires syriennes. Raed Fares avait déjà échappé de peu à une tentative d’assassinat du même groupe en 2014, au prix de graves blessures, sans oublier les nombreuses arrestations et intimidations dont il a fait l’objet. Malgré les menaces, il a toujours refusé de quitter la Syrie. Continue reading

What lessons for the left in Syria?

The Arab Spring that swept across north Africa and West Asia promised a new beginning for working class communities. The reality has been one of broken promises, repression and war.

Syria has probably witnessed the greatest bloodshed where during the last 7 years, all kind of reactionary, repressive, conservative and imperialist forces have conspired to defeat the popular uprising.

APC asked Joe Daher, a long time Syrian-Swiss activist, to assess the current situation, to look back over the last few years to see how we got to this disaster and what lessons can the left and solidarity movements learn.

Asia Pacific Currents provides updates of labour struggles and campaigns from the Asia Pacific region. It is produced by Australia Asia Worker Links, in the studio of 3CR Radio in Melbourne, Australia

Original link to listen to the interview: https://www.3cr.org.au/asiapac/episode-201811100900/what-lessons-left-syria?fbclid=IwAR2nwHRqNBOlJsBd9oRa0jfDjXAHIf1VO7PGFxyqS3fGLyBlNjl17KdIE5E