« NI ÉTATS-UNIS, NI IRAN ! »

Le 3 janvier, sur ordre de Donald Trump et sans autorisation du Congrès, des frappes aériennes états-uniennes ont pris pour cible un convoi près de l’aéroport de Bagdad en Irak tuant Qassem Soleimani, le commandant des Pasdaran (Corps des gardiens de la révolution). Celui-ci prenait ses ordres directement du Guide Suprême iranien Ali Khamenei. Le raid a également tué Abu Mahdi al-Mohandis, haut commandant de la milice irakienne Kataib Hezbollah, et au moins six autres personnes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s